• Automne

    Automne

     

    Quand les bois ont les cheveux courts,
    La lune ceint son abat-jour
    De brume pâle

    Et le vent vole et le vent court
    En tournoyant comme un vautour
    Sous les étoiles.

    Pourquoi mon coeur es-tu si lourd
    Quand les bois ont les cheveux courts ?

    Rivé aux cailloux de la cour
    Le lierre étreint dans ses doigts gourds
    Une hirondelle.

    Entends-tu dans le petit jour,
    Le gel affûter ses tambours
    Et ses chandelles ?

    Quand les bois ont les cheveux courts
    Pourquoi mon coeur es-tu si lourd ?

    Pierre Coran (dans "La Poésie comme elle s'écrit" - Jacques Charpentreau - Éd Ouvrières 1979)

     

     

    Automne

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique

compteur site